16/10/2013

La révolution industrielle

Toutes mes excuses : il s'agit d'une fausse manoeuvre .
Je continue :après la vapeur, on a découvert le pétrole et ensuite encore, l'électricité et, à chaque étape, le moyen d'utiliser ces nouvelles énergies. Ces énergies, pourquoi faire ? mlais elles ont venues au secours de l'homme : celui-ci, pendant des siècles, n'a eu à sa disposition que sa propre énergie (1/10 de cheval-vapeur), l'énergie du vent ou du courant d'une rivière sans oublier l'énergie des animaux de trait. Cette période comme l'affirme Jacques Duboin est l'ère de :la rareté pendant laquelle toute la production était consommée. La révolution industrielle a créé l'abondance et ce qui aurait dû être une immense bienfait, s'est révélé être une catastrophe.
Pourquoi ? Parce qu'on n'a pas changé le système économique, le capitalisme qui est un système de la rareté. Et l'abondance tue la valeur finaancière et ruine automatiquement le dit capitalisme qui ne peut pas  vivre sans elle. Et, l'on a assisté à un phénomène inconnu jusqu'!alors : la surproduction. La surproduction par rapport à quoi ? par rapoort aux besoins de tous les hommes ? Non, seulement , par rapport aux besoins solvables. la cause de cette situation ? le système capitaliste, en même temps qu'il engendre l'abondance des produits consommables, ne crée pas les moyens de l'acquérir : il crée des gens très riches, les mêmes d'ailleurs que ceux qui l'étaient déjà en période de rareté, à savoir les gros propriétaires fonciers, lesquels sont devenus des propriétés de l'industrie.
Alors, vous avez tous entendu les industriels se plaindre du poids des charges sociales, c'est-à-dire des salaires et divers avantages conquis par la classe ouvrère ; parce ces derniers doivent être, comme au 19ième siècle, le moins élevé possible. Alors le pouvoir d'achat de tous ces ouvriers, de quelque spécialité qu'ils soient,doit satisfaire leurs besoins, leurs besoins humains ; en effet, tous les hommes qu'ils soient riches ou qu'ils soient pauvres ont pratiquement les mêmes besoins.
Il s'en est suivi automatiquement la constitution de stocks, situation qui entraîne la fermeture (provisoire) des entreprises avec la suite bien connue de problèmes sociaux considérables. Ces arrêts du travail était jugé par la classe dominante comme une crise de fainéantise  des travailleurs : ils ne veulent plus travailler ! ce qui est totalement faux.
Que faut-il faire pour remédier à cette situation ? il suffirait d'une simple réforme monétaire proposée par J.D.: gager la monnaie non plus sur l'or ou sur une quelconque matière, mais les biens de consommation eux-mêmes, parce que comme le dit si bien J.D.  les produits abondants ne se vendent  pas, ils se donnent !

15:39 Écrit par abondanciste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La révolution industrielle

Quand donc nos hommes politiques vont-ils consentir à s'apercevoir que la Révolution industrielle a existé, qu'elle n'a pas seulement existé, mais qu'elle a eu un très profond retentissement sur l'économie.

En effet, comme l'a très bien décrit Jacques Duboin, elle signifie "La grande relève des hommes par la machine" et ce changement n'est évidement pas innocent. Les sciences naturelles se sont développées comme jamais dans le passé à tel point qu'on a pu écrire que 90% des savants qu'a compté l'humanité sont encore en vie. Il s'en est suivi la découverte de nouvelles énergies : tout d'abord, la vapeur qui a permis de créer des machines à vapeur dont la célèbre locomotive qui n'a disparu qu'il y a seulement quelque années

11:50 Écrit par abondanciste | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |