06/11/2009

Un milliard d'hommes souffre de la faim

Un milliard d'hommes souffre de la faim.

- Un milliard d'hommes souffre de la faim dans le monde !
- Pourquoi  ?
- Réponse officielle ; parce qu'ils n'ont pas de sous pour acheter de la nourriture.(Fin du dialogue)
Donc, ce n'est pas la nourriture qui manque, mais l'argent, la monnaie. Ben, c'est facile : qu'on leur en donne. Ah oui, où est-ce qu'on va aller le pêcher ? Ben, chez les milliardaires, par exemple, ils ne savent plus qu'en faire. Ah oui, et comment ils vont faire pour spéculer ces gens-là ? Et ils spéculent sur quoi ? décidément vous n'y connaissez rien, mon ami, : ils spéculent sur la misère des hommes. C'est possible, çà ? Ben oui, nous, la plupart des hommes nous manquons de tout, donc nous avons besoin de tout ce que la nature peut nous offrir, c'est-à-dire de toutes les matières premières, par exemple la terre, pas le globe terrestre, mais la terre, sur laquelle on peut cultiver des fruits, des légumes,des céréales, etc..: au Brésil, il existe encore des latifundia, c'est-à-dire d'immenses propriétés agricoles de 100.000 hectares et plus peut-être. Ces immenses étendues appartiennent, de droit, à un particulier, un homme qui avait des sous et qui les achetées, peut-être en soudoyant l'un ou l'autre fonctionnaire pour qu'il lui donne un titre de propriété.
Il est évidemment impossible que chaque être humain possède en propre 100.000 hectares : la Terre est trop petite pour cela car il n'y a qu'une seule Terre pour tous les hommes. Alors, équation impossible ? Evidemment non : les économistes en profiteront plour dire que les ressources de la planète sont rares : elles ne sont pas rares, elles sont limitées. "Rares" voudrait dire qu'il n'y en a pas pour tout le monde, qu'il y a par conséquent des gens qui doivent se résigner à la misère tandis que d'autres vivent dans l'abondance : c'est faux ! ce n'est pas parce que les ressources sont limitées qu'elles sont rares : si on les emploie comme elles doivent l'être, il y en a pour tout le monde. Voyez donc la crise actuelle du lait qui sera bientôt suivie de la crise des céréales puis de celle de la viande : toutes ces matières ne sont pas rares : elles sont au contraire abondantes et c'est cette abondance qui tue leur valeur financière qui oblige les producteurs a abandonner leur production pour que, le produit devenant  plus rare, il ait enfin de la valeur (financière évidemment), car, tant qu'il y aura un homme qui a faim sur cette planète, ces matières abondantes auront une valeur humaine : cette dernière n'est pas prise en compte par le système économique sous lequel nous avons le bonheur de vivre.
Nous devons donc nous dégager le plus rapidement possible de ce système qui nous conduit au désordre, à l'abîme. En effet, le désordre entraîne le désordre et celui-ci finit par culminer dans la guerre, mépris total de la vie humaine.
Jacques Duboin nous a donné la solution par son "Economie distributive de l'Abondance" qui prend réellement en compte la valeur humaine de l'économie et ouvre ainsi des perspectives toute nouvelles pour la destinée humaine.

17:34 Écrit par abondanciste dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.