22/06/2008

La pauvreté

"Vous voulez la pauvreté secourue, moi je la veux disparaître." (Victor Hugo cité par le site de "La grande Relève", France)

Le gouvernement et des associations diverses commencent à s'intéresser au "problème" de la pauvreté. Ils se demandent comment il se fait que la pauvreté, non seulement existe, mais augmente : pour un peu, ils diraient que c'est impossible. Toujours est-il qu'ils vont se lancer dans des "études" pour trouver des "solutions".

Le but de cet article est de tenter d'éclairer leur lanterne. Qu'est-ce que la pauvreté ? C'est "n'avoir pas de sous" ou du moins pas assez pour satisfaire ses besoins. Qu'est-ce qui satisfait les besoins humains ? L'argent ? Non, nous venons de le voir dans le précédent post : l'argent n'est qu'un moyen d'acquérir les produits finals de l'économie. Comment sont attribués ces produits ? Par le système économique en vigueur, c'est-à-dire le capitalisme dont le critère de répartition est le droit de propriété (cfr les articles 544 à 548 du Code civil.

La situation est très claire : toute la production appartient de droit aux propriétaires des ressources naturelles, "à charge pour eux de payer les frais occasionnés par les labours, travaux et semences effectués par des tiers".(art. 548)

Les tiers, ce sont tous ceux qui n'ont rien à voir avec la propriété ; quels sont leurs droits ? Aucun droit bien défini, c'est-à-dire qu'ils sont pratiquement livré à l'arbitraire des propriétaires. C'est la raison pour laquelle les syndicats luttent constamment pour obtenir de meilleures conditions de travail, dont la rémunération.

Il ne faut pas chercher loin l'origine de la pauvreté : elle est dans l'injustice fondamentale de notre système économique qui prive la majorité des hommes de l'accés, primo à la nature, secundo au résultat du travail de la société tout entière.

Par conséquent, si l'on veut faire disparaître la pauvreté, il faut changer le système économique et le remplacer par "l'économie distibutive de l'abondance" défini par Jacques Duboin. 

 

 

 

 

 

21:32 Écrit par abondanciste dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.