23/04/2006

Impossible de faire autrement !

L'idée a été exprimée par deux de nos ministres : le MR Reynders relayé par la socialiste Onkelincx : il n'y a pas d'alternative au capitalisme, donc il n'y a pas moyen de faire autrement !!les deux mentent ! mentir, c'est parler contre sa pensée pouvait-on lire jadis dans le petit catéchisme ; mais il y a aussi une autre définition que j'avais trouvée dans un livre écrit par un professeur de l'université de Liège (ne m'en demandez aps plus, de mes lectures, je ne retiens que des idées générales et je n'ai jamais été fichu de faire comme on me l'a toujours recommandé, à savoir de prendre des notes en lisant !); or, que disait ce cher professeur : qu'en science, il n'y a pas de différence entre se tromper et mentir. Or, il existe une "science économîque" dont Jacques Duboin a dit : "de même que l'alchimie a précédé la chimie, ainsi l'économisme (id est, la science économique)aura précédé le socialisme" ; j'aurais préféré, pour ma part, qu'il dise le "sociétalisme", pour éviter toute confusion avec le communisme édulcoré qu'est le socialisme actuel. Quand on parle de l'économie, on se réfère implicitement à la science du même nom ; c'est la raison pour laquelle, on peut affirmer que ces deux ministres nous mentent quand ils disent qu'il n'y a pas d'alternative au capitalisme. Nous, les abondancistes, nous affirmons haut et fort à la suite de Jacques Duboin qu'il y a une alternative : c'est l'EDA, c'est-à-dire l'Economie Distributive de l'Abondance.Pourquoi ? Parce que nous constatons que cette alternative tient compte des immenses changements apportés par la Révolution industrielle générée par le progrès des sciences et des techniques, ainsi que tout ce que nous avons dit jusqu'à présent, nous le montre : L'HUMANITE EST ENTREE DANS UNE PERIOIDE D'ABONDANCE et "QUE, DANS CES COBDITIONS, LES PROBLEMES ECONOMIQUES SE RESUMENT A LA MISE EN PLACE DE PROCEDES DE DISTRIBUTION TENANT COMPTE DES BESOINS DE CHACUN." (Le petit Larouusse illustré, au mot abondance).Les économistes sont restés bloqués sur Adam Smith (1723 - 1790) qui apparemment, selon eux, aurait tout dit sur l'économie pour tous les siècles des siècles à venir. Par conséquent, pas touche au grysbi, c'est-à-dire au veau d'or dont parle la Bible ! Faudrait-il leur rappeler que nous sommes au 21ième siècle et que beaucoup d'eau a passé sous les ponts de Paris depuis lors. Et faudrait-il encore leur rappeler que la science, c'est d'abord d'observer les faits et non pas de construire des théories pour essayer d'y faire rentrer les faits ; qu'en outre, l'économie n'est pas un phénomène naturel, mais un phénomène engendré par l'homme et que, d'une part, en raison de sa liberté l'homme est faillible (Errare humanum est, disait déjà les Romains, qui ajoutaitent : perseverare, diabolicum !pas besoin d'avoir fait du latin pour comprendre !)et que, par conséquent, il faut, scientifiquement, examiner, prendre en compte, le fait qu'il est possible qu'en instaurant le capitalisme, il se soit se trompé ! ce qui a des conséquences graves : car, cette erreur, c'est une erreur dans l'action et, dans cette action, nous dépendons de la nature, la nature qui est un Ordre en soi, qui n'agit pa n'importe comment, qui agit donc de manière déterminée, qui, par ce fait, nous impose des règles de conduite : la conséquence de l'erreur humaine, c'est de provoquer le DESORDRE ; alors, là, s'il vous plaît, regardez un peu le monde et demandez- vous s'il vous donne bien l'image de l'ORDRE. La réponse est non et la recherche du profit en est la cause. Le capitalisme est un régime économique obsolète et son existence constitue une menace pour l'existence même de l'humanité.A bon entendeur , salut !

11:28 Écrit par abondanciste | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.